Pouvez-vous me décrire votre parcours professionnel avant de rejoindre la classe dédiée Foncia ?

  • Rachel Gioux : Avant de rejoindre Foncia, je travaillais au sein d’une association qui s’occupait de la gestion de foyers de travailleurs migrants où j’étais chargée de gestion locative sociale. Précédemment, j’étais gestionnaire de résidences pour étudiants et jeunes actifs en Île-de-France. Je pratiquais donc la gestion locative depuis un certain moment avant d’intégrer Foncia. Toutefois, la gestion locative en foyers et en résidences pour les jeunes est très différente de la gestion locative que l’on pratique en agence immobilière.
     
  • Christian Hourquet : Avant d’intégrer la classe dédiée Foncia, j’ai occupé des postes dans plusieurs secteurs d’activités différents. J’ai d’abord effectué un CAP en plomberie, puis un CAP menuisier PVC alu.
    Je me suis ensuite tourné vers la restauration, secteur au sein du quel j’ai rapidement évolué, de commis de salle à directeur de restaurant. Je me suis ensuite orienté vers un CAP de coiffure, pour finalement me réorienter vers l’immobilier.
     
  • Michael Terrier : Avant d’intégrer la classe Foncia, mon parcours professionnel était principalement en lien avec le bâtiment, et plus précisément avec l’économie de la construction.
     
  • Quentin Rebours : Après l’obtention de mon bac STMG, j’ai commencé une licence STAPS avant de m’orienter vers un BTS  professions immobilières que j’ai réalisé en alternance au sein de l’agence Foncia Orsay.
     

Comment avez-vous découvert cette formation ?

  • Rachel Gioux : J’ai découvert cette formation complètement par hasard, en cherchant un emploi qui me permettrait de me rapprocher de mon domicile. Je parcourais donc les différentes annonces et l’une d’entre elles a retenu mon attention : il s’agissait d’une offre d’emploi en alternance correspondant à mes critères de recherche géographique. J’ai donc postulé, et après deux entretiens opérationnels et la validation de mon dossier au sein de l’ESPI, l’aventure pouvait commencer !
     
  • Christian Hourquet : Cette formation m’a été proposée par une directrice des ventes Foncia, après une candidature spontanée pour un poste de consultant immobilier en alternance.
     
  • Michael Terrier : C’est en intégrant l’ESPI que j’ai pris connaissance du partenariat qui existait entre Foncia et cette école.
     
  • Quentin Rebours : Comme je souhaitais poursuivre mes études à l’issue de mon BTS, ma tutrice m’a proposé de rejoindre la formation Immo’Sup Bachelor en partenariat avec l’ESPI. Je me suis alors renseigné sur internet et auprès de mes professeures de BTS, qui m’ont fortement encouragé à rejoindre cette formation très réputée.
     

Selon vous, quelles sont les forces du cursus Immo’Sup ?

  • Rachel Gioux : Ce qui fait la force de ce cursus, ce sont les enseignants. En effet, la plupart d’entre eux sont des professionnels qui travaillent sur le terrain. Ils sont donc capables d’étayer la théorie avec des situations qu’ils ont vécues. Cela rend l’enseignement bien plus attractif et plus intéressant.
    De plus, lorsque j’écoutais ces enseignants faire cours, je ressentais la passion qu’ils ont pour leur métier mais également leur passion d’enseigner et de transmettre leur savoir aux autres.
    Suivre ce cursus permet également de découvrir de multiples facettes de l’immobilier grâce aux nombreuses matières enseignées qui pour certaines d’entre elles m’étaient totalement inconnues avant d’entamer la formation et que j’ai énormément appréciées.
     
  • Christian Hourquet : La plus grande force du cursus Immo’Sup, pour moi, est l’accompagnement tout au long de la formation et le suivi en agence.
     
  • Michael Terrier : Il s’agit d’un cursus assez complet avec des formateurs majoritairement professionnels et en activité.
     
  • Quentin Rebours : Cette formation m’a permis d’approfondir les connaissances accumulées durant mon BTS, tout en me permettant de découvrir bien d’autres domaines de l’immobilier. Le rythme d’alternance nous aide à devenir de réels professionnels de l’immobilier en nous permettant d’exercer le métier sur de longues périodes.
     

Quelle est votre situation professionnelle actuelle ?

  • Rachel Gioux : À l’heure actuelle, je fais toujours partie de l’agence qui m’a accueillie lors de mon alternance. J’ai récemment bénéficié d’une mobilité pour rejoindre le service copropriété.
     
  • Christian Hourquet : Je suis toujours dans le Groupe. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai été embauché en CDI en qualité de consultant immobilier. Je remercie encore une fois ma directrice des ventes de m’avoir donné ma chance et d’avoir cru en moi.
     
  • Michael Terrier : Je suis actuellement assistant de copropriété dans l’agence de Marseille Vieux Port et j’ai pour objectif de devenir gestionnaire dans les mois à venir.
     
  • Quentin Rebours : Je suis actuellement négociateur location sur le secteur d’Annecy. Je suis chargé de la location et de la rentrée de mandats dans les communes autour du lac et celles au nord d’Annecy.